Tout ce qu’il faut savoir sur la création d’un site multilingue

Par Trad Online | 19 mai 2022 Tout ce qu’il faut savoir sur la création d’un site multilingue

Votre activité cartonne en France, bonne nouvelle ! Et s’il était temps de vous lancer dans la conquête de nouveaux marchés en Europe et dans le reste du monde ? La solution pour capter de potentiels clients dans d’autres pays : traduire votre site internet en plusieurs langues ! Cela semble simple à mettre en place en théorie. Mais concrètement : comment procéder ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour la création d’un site web multilingue ? On fait le point afin de couronner de succès votre projet de développement à l’international via le canal digital.

Pourquoi proposer un site web multilingue ou bilingue ?

Rendre le contenu de votre site accessible en plusieurs langues présente bien des avantages, parfois insoupçonnés, comme :

  • Élargir votre audience à l’international…et donc toucher un plus large panel de prospects !
  • Créer de nouvelles opportunités de vente (produits/services)et booster votre chiffre d’affaires de manière significative ! Votre argumentaire développé en français sur votre site est convaincant ? Il le sera tout autant auprès de vos cibles étrangères s’il est rédigé dans leur langue ! Un élément favorable à la prise de décision dans le parcours d’achat. 
  • Augmenter la satisfaction client…et favoriser la fidélisation de votre clientèle. Proposer la traduction de vos pages dans la langue maternelle de vos clients potentiels améliore considérablement leur expérience utilisateur (UX). Ils apprécient vos efforts… que les concurrents n’auront pas forcément réalisés !
  • Vous démarquer de la concurrence sur les marchés étrangers : un site internet multilingue est un véritable atout concurrentiel qui fait la différence : vous marquez des points en termes de professionnalisme et de crédibilité.
  • Renvoyer une image positive : réaliser la traduction de votre site web est une preuve d’ouverture au monde. Même votre clientèle locale y sera sensible !
  • Gagner en visibilité sur les requêtes de vos cibles étrangères : en travaillant votre SEO multilingue vous favorisez le bon positionnement de votre site dans les moteurs de recherche comme Google sur des requêtes en langues étrangères. À condition de travailler et localiser les éléments SEO (référencement naturel), les sites web multilingues sont bien référencés dans les pays cibles.

Bon à savoir : 
Selon l’étude “Can’t Read, Won’t Buy” réalisée par l’institut indépendant Common Sense Advisory (CSA Research), la langue d’un site est un élément déterminant pour les internautes. Sur un panel de 3 000 e-consommateurs, 75 % n’achètent des services/produits que si les données sont traduites dans leur propre langue. 

Autre chiffre clé : pour 56 % des 2 430 acheteurs en ligne interrogés dans plusieurs pays, le prix est un critère d’achat moins important que d’obtenir des informations dans leur langue maternelle.

Quelles sont les règles à respecter pour assurer la réussite du projet ?

Pour créer un site internet multilingue performant, encore faut-il suivre certaines bonnes pratiques. L’objectif est de répondre aux attentes de 2 cibles clés : les internautes étrangers et les moteurs de recherche.

Vous devez donc veiller à travailler aussi bien le contenu textuel que les éléments techniques (et notamment le SEO de votre site multilingue).

Les éléments linguistiques et culturels

Traduisez tous les contenus 

Il n’y a rien de plus dérangeant pour un internaute étranger que de visiter une page traduite… à moitié ! 

Vous voulez que vos cibles poursuivent la navigation sur votre site multilingue jusqu’à passer à l’acte (achat en ligne, prise de contact…) ? Donnez-leur envie de continuer en leur offrant la meilleure expérience utilisateur !

Veillez à bien traduire tous les contenus, textuels ou non, visibles ou non : boutons Call-to-Action (CTA), menus déroulants, devises, textes alternatifs, formulaires de contact et réponses automatiques, CGV ou CGU… 

Localisez le contenu

Pour convaincre vos clients potentiels en tant que professionnel, il ne suffit pas de proposer une traduction littérale !

Les informations fournies doivent être localisées, c’est-à-dire adaptées localement aux références linguistiques, socioculturelles, géographiques du public étranger visé. Vous avez réussi votre pari si les internautes ne se rendent pas compte que votre site est une version traduite !


Bon à savoir : localiser les mots-clés aussi est capital ! Pour que votre site multilingue soit bien référencé sur la SERP (page de résultats des moteurs de recherche), vous devez choisir les termes utilisés réellement dans chaque langue visée (travailler le SEO international). 

Adaptez-vous aux spécificités culturelles 

Le contenu n’est pas le seul élément clé à adapter au public cible étranger ! 

D’autres aspects sont à prendre en considération, comme les choix graphiques. Une couleur peut être perçue différemment d’une culture à une autre. Par exemple, le blanc est signe de pureté dans les pays occidentaux, alors qu’il est le symbole du deuil dans les régions asiatiques. De même, certaines langues se lisent de droite à gauche, nécessitant l’ajustement de la disposition des blocs de textes dans la page. 

Il est donc essentiel de penser à une adaptation du site dans sa globalité.


Bon à savoir : n’oubliez pas également de prendre en compte les particularités locales comme les réglementations en vigueur, les saisonnalités (si c’est l’hiver en Australie, c’est l’été en France !)…

Les éléments techniques

Choisissez un nom de domaine et une architecture adaptés

Pour proposer votre site en plusieurs langues, vous avez plusieurs options :

  • Créer un nom de domaine par langue. Il s’agit de changer l’extension en fonction du pays c’est-à-dire “.fr” pour le français, “.de” pour l’allemand ou “.es” pour l’espagnol.
  • Utiliser un sous-domaine par langue. La marque Puma a fait ce choix. Le nom de domaine reste le même à savoir “puma.com”. Un internaute italien sera redirigé vers “it.puma.com”. Dans ce cas, le site principal est segmenté en différents sites similaires traduits dans les langues visées. Via un sélecteur de langue situé au premier niveau de navigation, l’internaute peut choisir de se diriger vers le site traduit dans sa langue.
  • Adopter des sous-répertoires. Il s’agit de sous-dossiers du domaine principal. Par exemple, le site multilingue Nike est structuré de cette manière. Un internaute français consulte “www.nike.com/fr” quand un consommateur allemand navigue sur “www.nike.com/de”.

Optimisez votre référencement international grâce aux balises “hreflang” 

Proposer un sélecteur de langue en haut du site, c’est bien pour les internautes. Mais cela ne suffit pas en termes de référencement ! 

En effet, pour éviter aux moteurs de recherche de considérer les contenus traduits comme du duplicate content (contenu dupliqué, fortement pénalisé), structurez les pages avec les balises “hreflang”.

L’attribut rel= « alternate » hreflang= « x » permet également de proposer automatiquement la page dans la bonne langue selon le pays de l’utilisateur. Une bonne pratique pour optimiser l’UX des internautes étrangers !

Création d’un site multilingue et traduction : quelles sont les solutions ?

Utiliser un CMS multilingue

Il existe plusieurs systèmes de gestion de contenu (CMS – Content Management Content) avec des fonctionnalités spécifiques pour créer des sites multilingues.

Le plus connu est sans aucun doute WordPress. Cette solution flexible permet d’installer des plugins (Polylang, WPML…) pour gérer facilement un site en plusieurs langues

Une fois le plugin choisi installé, vous pouvez créer vos pages, puis intégrer les contenus traduits.

Avec un site web WordPress multilingue, 2 options de gestion s’offrent à vous : 

  • Configuration multisite. Vous reproduisez un modèle de site dans d’autres langues. 
  • Configuration monosite. Vous gérez chacune des langues depuis une seule interface (tableau de bord unique WordPress). 

L’un des inconvénients de WordPress : les fonctionnalités de gestion du multilinguisme ne sont pas directement intégrées au back-office. Mais le monde des CMS ne se limite pas à WordPress. Drupal est également souvent utilisé pour la création d’un site multilingue.

La traduction : faites le choix de la qualité pour votre site professionnel

Plusieurs solutions sont à votre disposition pour réaliser la traduction des contenus de votre site.

Vous pourriez être tenté de vous tourner vers Google Traduction. Si la traduction d’un site internet avec Google Translate présente certains avantages (gain de temps, gratuité…), elle présente également plusieurs inconvénients (absence d’optimisation SEO, manque de qualité, impossibilité de traduire les infographies ou les boutons…). En tant que professionnel, cette option n’est pas recommandée : vous mettez en péril votre crédibilité et votre e-visibilité !

Pas plus que d’opter pour la traduction automatique (TA) possible à partir d‘une extension de WordPress comme WeGlot ! En effet, la TA peut être adoptée dans certains cas, notamment pour diffuser une communication en interne à ses filiales ou aider à la compréhension d’un contenu

Mais pour un usage professionnel et un contenu online, misez sur la qualité de prestations humaines (traduction/localisation et optimisation), indispensables pour garantir la meilleure UX à vos cibles étrangères et un très bon référencement pour votre site multilingue

La solution : vous adresser à une agence spécialisée dans la traduction web. Ses traducteurs professionnels natifs maîtrisent les compétences linguistiques nécessaires pour produire des traductions impactantes et les bonnes pratiques SEO pour optimiser les contenus traduits. Une réponse pertinente aux forts enjeux qui sont les vôtres !

La création d’un site multilingue vous ouvre grand les portes de nouveaux marchés internationaux. À condition de respecter certaines bonnes pratiques (linguistiques, référencement…) et d’opter pour une traduction de qualité, à la hauteur des exigences de vos clients potentiels étrangers et des moteurs de recherche. Vous avez maintenant les clés pour réussir à développer votre activité par-delà les frontières françaises !


    MadameMonsieur