La traduction d’un site sous Drupal : Quoi de neuf ?

Par Shane Hartford | 19 juillet 2021 La traduction d’un site sous Drupal : Quoi de neuf ?

Bien que Drupal ait connu une légère baisse dans sa part de marché au cours des 18 derniers mois, la plateforme reste tout de même fermement positionnée dans le top 10 des CMS commercialisés, avec des centaines de milliers de sites web qui en dépendent. De leur côté, les développeurs ne cessent de poursuivre leurs efforts, notamment avec la sortie de Drupal 10, actuellement prévue pour juin 2022. 

Mais l’année 2022 est encore bien loin (du moins à l’heure où j’écris cet article), et ceux qui possèdent Drupal 9 ont peut-être quelques questions concernant la traduction de leur site. Si vous avez déjà lu certains de nos articles dans le passé, alors je n’ai probablement pas besoin de vous parler des avantages de la traduction, surtout si vous ciblez un public international. Faire traduire vos offres dans la langue natale de votre public cible augmentera indéniablement vos chances de conclure une vente.

Alors… Vous proposez déjà vos contenus en plusieurs langues et cherchez juste un nouveau segment de marché ? Ou au contraire, vous étudiez pour la première fois le marché international ? Quoi qu’il en soit, sachez que nos chefs de projets sont là pour vous aider à garantir le succès de vos projets d’internationalisation avec Drupal.

Premiers pas avec Drupal

Un des avantages que Drupal propose par rapport à d’autres plateformes de CMS est le module d’internationalisation qui est déjà inclut dans la base du système (sous réserve que vous utilisiez Drupal 8 ou une version plus récente). En parallèle, un bon nombre de messages du système et d’éléments de l’interface ont déjà été traduits dans de nombreuses langues par la communauté. Une fois que vous avez sélectionné les langues souhaitées, celles-ci sont automatiquement importées avec le pack de langues. Vous n’aurez plus qu’à installer les quatre modules qui constituent la base du système multilingue. Ce sont les modules « Language », « Interface Translation », « Content Translation », et « Configuration Translation ».

Vous devrez ensuite vous rendre dans le menu « Manage », puis aller dans « Configuration », « Regional and Language », et enfin « Languages » où vous pourrez trouver une liste de langues à ajouter. Après avoir ajouté la ou les nouvelles langues, vous devrez ensuite ajouter un « Language Switcher block » qui permettra aux visiteurs de votre site de choisir la langue qui leur convient le mieux. Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez retrouver toutes les étapes sur le site web de Drupal : ici.

Et si on allait plus loin ?

Maintenant que vous avez ajouté les nouvelles langues, la prochaine étape sera de déterminer les contenus que vous voulez faire traduire. Le module de base « Content Translation » vous permettra de traduire de tout : blocks personnalisés, termes, commentaires et même des pages. Cependant, afin de rendre les échanges avec un fournisseur externe plus fluide, nous vous recommandons de choisir le module « Translation Management Tool ». Ce module a l’avantage non-négligeable de vous permettre d’exporter votre contenu (et de le réimporter) en xliff : le format standard pour la traduction.

Vous pourriez créer un accès pour votre traducteur afin qu’il mette à jour les chaînes de caractères directement dans le back-office, mais choisir d’exporter les traductions au format xliff vous évitera de créer une autre faille potentielle en divulguant un nouveau code d’accès. Cela permettrait également à votre prestataire de services linguistiques d’utiliser des mémoires de traduction existantes, ou d’en créer des nouvelles. Ces mémoires veilleront à ce que vos chaînes de caractères soient traduites uniformément et vous permettront d’économiser de l’argent sur le contenu récurrent. Avec un simple export xliff, nous pourrons déterminer le nombre de mots exact, en prenant en compte les répétitions, et vous fournir rapidement un devis précis. Et puisqu’il s’agit du format standard dans le secteur de la traduction,  nous pourrons vous aider à optimiser les frais de gestion de projet.

Le « Translation Management Tool » est également compatible avec Drupal 7, 8 et 9.

Traduction des thèmes et des modules

Bien sûr, tout n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît. En ce qui concerne la traduction des chaînes de caractères codées en dur, vous aurez probablement besoin de l’aide de vos développeurs. Le moteur de template Twig a été introduit lors du lancement de Drupal 8. Cela a permis aux développeurs de tirer profit du module d’internationalisation et plus précisément d’indiquer le contenu traduisible en utilisant les balises {% trans %} et {% endtrans %}. Cependant, si votre développeur de thèmes n’a pas profité de cette option, il faudra faire une mise à jour manuelle en créant une copie du thème et en se servant ensuite d’un module tel que « Switch Page Theme » pour pouvoir utiliser un thème personnalisé sur des pages spécifiques.

De même, lorsqu’il s’agit de modules, vous êtes une fois de plus à la merci des développeurs. S’ils ont utilisé les meilleures pratiques du secteur vous devrez avoir un fichier .po (« Portable Object ») pour chaque langue ajoutée, que vous pourrez simplement exporter et faire traduire par le prestataire de services linguistiques de votre choix.

Toutefois, s’ils ont introduit des chaînes de caractères codées en dur qui ne sont pas traduisibles, vous devrez soit contacter les développeurs pour corriger ce problème, soit copier manuellement et changer le code en interne si vous avez des développeurs capables de s’en charger.

Autres possibilités

J’ai pris le temps de faire une liste des principaux défis et avantages de la traduction d’un site web sur la plateforme Drupal, mais, comme pour toute chose, cette liste est non exhaustive. Par exemple, si vous le souhaitez, le « Translation Management Tool » vous permettra de travailler en ligne via Smartling ou Memsource. Vous pouvez également choisir la traduction 100% automatique avec DeepL ou Google Translate. Cependant, bien que la traduction automatique ait beaucoup changé, nous ne recommandons pas cette solution à moins que vous ayez recours aux services de post-édition d’un professionnel.

Si vous voulez en savoir plus sur la Traduction Automatique avec Post-Édition, ou si vous avez d’autres questions ou appréhensions par rapport à la traduction d’un site avec Drupal, n’hésitez pas à contacter notre équipe professionnelle de gestion de projets. Nous sommes là pour vous aider avec vos projets d’internationalisation et pour garantir leurs succès !


    MadameMonsieur