7 conseils pour booster votre SEO multilingue

Par Trad Online | 16 mai 2022 7 conseils pour booster votre SEO multilingue

Vous souhaitez vous adresser à un public international avec un site web décliné en plusieurs langues ? Dans ce cas, vous allez devoir travailler votre SEO multilingue, ou l’art d’améliorer votre classement dans les moteurs de recherche partout dans le monde. Pour y parvenir, voici 7 bonnes pratiques indispensables à mettre en œuvre.

1. Recherchez des mots-clés adaptés pour chaque pays cible

Pour apporter un maximum de visibilité à votre site multilingue, la première étape incontournable consiste à rechercher des mots-clés pertinents dans le cadre de votre stratégie de référencement international. Pour trouver des requêtes à fort potentiel, vous devez examiner un certain nombre de critères comme le volume de recherche, la pression concurrentielle ou encore la saisonnalité.

Attention à bien dresser une liste de mots-clés par langue et/ou zone géographique. Par exemple, la version britannique de votre site ne ciblera pas forcément les mêmes expressions de recherche que la version américaine, bien qu’elles soient toutes les deux en anglais.

Enfin, il est important de prendre en considération les habitudes des internautes dans chaque pays cible. Gardez à l’esprit que Google n’est pas utilisé sur toute la planète : par exemple, Baidu est le premier moteur de recherche en Chine, tandis que Naver est très populaire en Corée. Vous devez donc orienter votre recherche de mots-clés en fonction du moteur le plus utilisé par la population locale.

2. Faites traduire votre contenu

Le choix des bons mots-clés est un prérequis indispensable, mais n’oubliez pas qu’un site web n’est rien sans un bon contenu. Si vous partez de zéro et que vous souhaitez créer directement un site web multilingue, il convient de rédiger d’abord le texte dans votre langue principale (en l’occurrence, le français). Dans le cas contraire, n’hésitez pas à optimiser votre contenu existant pour qu’il réponde bien aux requêtes de vos clients.Ensuite, traduisez chacune de vos pages vers vos langues cibles, en y intégrant les mots-clés que vous avez identifiés pour les différents pays. Attention, toutefois, à ne pas tomber dans une transcription trop littérale du texte original : les outils comme Google Translate sont à bannir ! Pour optimiser votre référencement multilingue, il est vivement recommandé de faire appel à une agence de traduction professionnelle.

3. Traduisez aussi vos métadonnées

La traduction d’un site multilingue ne se limite pas à son contenu visible… Il faut également penser aux métadonnées comme le titre SEO et la méta-description. Chacune d’entre elles doit être personnalisée, dans chaque langue, en y intégrant les mots-clés adéquats.

La méta-description doit aussi faire l’objet d’un soin particulier au niveau rédactionnel. Cette courte phrase, qui apparaît dans les résultats de recherche Google, doit donner envie aux internautes de cliquer pour consulter votre page, et ce partout dans le monde.Enfin, pensez à optimiser les balises alt dans vos différentes langues. Ces textes alternatifs, qui permettent notamment de décrire le contenu de vos images, sont parfois sous-estimés, alors qu’ils jouent un rôle important pour le référencement naturel SEO.

4. Choisissez l’adresse du site avec la plus grande attention

L’identification et le ciblage géographique des URL font partie des bonnes pratiques incontournables pour une stratégie de SEO multilingue réussie. Concrètement, il s’agit de créer des adresses dédiées incluant ce que l’on appelle un indicateur de langue. Ce dernier permet aux moteurs de recherche comme Google d’identifier les variantes linguistiques d’une même page, et ainsi d’éviter toute pénalité liée au contenu dupliqué.

Pour créer des URL dédiées, trois solutions sont possibles :

  • Créer un nom de domaine avec une extension pour chaque pays cible. Par exemple : www.mon-site.fr et www.mon-site.it.
  • Créer un sous-répertoire par pays. Par exemple : www.mon-site.com/fr/ et www.mon-site.com/it/.
  • Créer un sous-domaine par pays. par exemple : www.fr.exemple.com et www.it.exemple.com.

À noter que chacune des méthodes présentées dispose d’avantages et d’inconvénients, que vous pourrez retrouver dans la vidéo suivante :

5. Utilisez la balise hreflang

La balise hreflang permet d’indiquer aux moteurs de recherche quelles sont les différentes variantes linguistiques de votre site web. Ainsi, lorsque votre site apparaît dans les résultats de recherche, l’internaute est automatiquement dirigé vers la version adaptée à sa langue et à sa zone géographique.

De plus, la bonne utilisation de la balise hreflang, associée à un contenu de qualité et unique pour chaque langue, permet d’éviter les éventuelles pénalités liées au contenu dupliqué : un vrai plus pour votre SEO multilingue.

6. Faites du netlinking local

Le netlinking est l’un des piliers de toute stratégie de référencement naturel. Cette technique consiste à accumuler des backlinks (c’est-à-dire des liens externes) de qualité pointant vers votre site, afin de renforcer son autorité et donc son positionnement dans les résultats de recherche Google.Toutefois, dans le cadre du SEO international, les choses sont légèrement différentes. En effet, pour que votre netlinking soit efficace, vous allez devoir obtenir, pour chaque variante linguistique de votre site, des backlinks provenant de sites locaux. Pour ce faire, vous pouvez notamment collaborer avec des influenceurs locaux ou faire du guest blogging sur des sites renommés dans vos pays cibles.

7. Ajoutez un module de changement de langue

Si vous avez correctement optimisé votre SEO multilingue, les internautes devraient automatiquement tomber sur la version linguistique de votre site correspondant à leur pays. La présence d’un module pour changer de langue peut donc sembler superflue.

Toutefois, cet élément peut s’avérer utile dans certaines situations. Par exemple, un internaute vivant au Canada est susceptible de parler anglais ou français : il est donc important de lui laisser le choix. De même, les personnes utilisant un VPN ne sont pas forcément géolocalisées dans leur pays.
De la recherche de mots-clés à la stratégie de netlinking, en passant par le SEO technique, différentes méthodes peuvent vous aider à mieux référencer votre site à l’international. Toutefois, ces optimisations seront vaines si votre contenu n’a pas été parfaitement traduit vers vos langues cibles. D’où l’importance de vous faire accompagner par une agence spécialisée dans la traduction de site web.


    MadameMonsieur