Google Traduction : état des lieux en 2022

Par Paul Gaultier | 13 mai 2022 Google Traduction : état des lieux en 2022

Où s’arrêteront les équipes de recherche de Google ? La campagne de publicité du Google Pixel 6, smartphone haut de gamme de la marque pour 2022, met en avant le fait que les utilisateurs pourront parler « couramment dans toutes les langues. » Face à ces progrès constants, passons en revue les possibilités offertes par Google en termes de traduction.

Les progrès de l’outil Google Translate

Au-delà des fonctionnalités classiques de traduction textuelle, et de la confidentialité discutable, l’une des principales nouveautés est la traduction via l’appareil photo. Depuis votre téléphone, l’appareil photo détecte du texte source et offre une traduction. Cette fonctionnalité est encore à un stade expérimental, mais les résultats montrent une certaine utilité pour les touristes en vacances, notamment pour traduire certains panneaux et quelques publicités.

Une autre fonctionnalité intéressante pour les touristes est la traduction vocale. Parlez dans votre téléphone et la phrase ressort dans une autre langue. Idéal pour ne pas se perdre dans une grande ville par exemple.

Ces fonctionnalités ne sont pas exclusives à Google. Toutefois, je n’ai pas réussi à obtenir un résultat exploitable via l’application Microsoft Traducteur (disponible sur Google Play) sur mon téléphone Android. L’exemple que vous voyez sur votre gauche provient de l’application Google Traduction.

Ce genre de fonctionnalités donne à ces deux applications un net avantage sur les traducteurs web en ligne type PONS online translator, Papago, mais aussi sur des applications traduction gratuites telles que Easy language translator.

Une fonctionnalité pas si différente de Google Traduction via l’Assistant Google

Nous le mentionnions dans notre article de 2010, et le futur est là… enfin presque. Il est désormais possible de traduire des discussions en temps presque réel. Parlez dans votre téléphone et l’Assistant Google pourra retranscrire à l’oral et à l’écrit ce que vous dites. C’est disponible en 55 langues pour tout appareil compatible avec l’Assistant Google.

La qualité reste à prouver mais au vu des progrès constants et du fait que Google a suffisamment confiance en son service pour le placer en argument de vente majeur de son nouveau smartphone, c’est une avancée considérable en termes de reconnaissance vocale. L’impact sur les prestations professionnelles d’interprétariat reste aussi à prouver ou estimer, mais il est clair qu’il s’agit d’une petite révolution pour les touristes ne maîtrisant pas la langue du pays qu’ils visitent.

Au-delà de nos prestations d’interprétation, nous proposons aujourd’hui un service similaire mais professionnel avec un partenaire ayant développé un système performant d’interprétariat humain par téléphone, si bien intégré que quasi-transparent pour les deux interlocuteurs. Si vous souhaitez nous contacter à ce sujet, vous trouverez un formulaire à la fin de cet article.

Le rêve d’une traduction vocale instantanée dans toutes les langues via Google sans connexion internet, du serbe au swahili en passant par le russe et le japonais n’est pas encore d’actualité. La fonctionnalité d’interprétariat de l’Assistant Google diffère très peu de ce que peut proposer Google Translate. Au vu de tests que j’ai pu trouver sur Youtube, il s’agit de la même fonctionnalité mais avec un temps de réponse légèrement plus rapide. De plus, les résultats sont bancals dès que la conversation part dans des sujets plus spécifiques. En bref, on peut désormais commander au restaurant dans 55 langues, mais il ne faut pas que la commande soit trop compliquée !

État des lieux de la concurrence

Sur le marché des applications mobile de traduction, trois grands noms se démarquent : Google, Microsoft et Apple. Au-delà de leur présence sur les navigateurs internet tels que Google Chrome et Mozilla Firefox, vous pouvez télécharger ces applications sur Google Play pour les téléphones Android et l’App Store des téléphones iOS.

Google bénéficie d’un statut de leader de fait. L’application étant intégrée à l’immense majorité des smartphones Android, elle est de très loin la plus répandue et utilisée. Les fonctionnalités de ces applications sont relativement similaires. Alors, comment se démarquent-elles ? Comment les différencier ?

Une première piste d’analyse est le nombre de langues sources et de langues cibles. Google Traduction et iTranslate fonctionnent pour un peu plus d’une centaine de langues. Microsoft Traducteur est légèrement derrière, autour de 70. Après, il est très difficile d’établir un niveau de qualité globale pour chaque combinaison de langues. Une traduction anglais français sera-t-elle plus qualitative qu’une traduction du creole haitien vers le chinois simplifie ? Il faudrait une étude en profondeur pour le savoir.

Les fonctionnalités phares de ces applications sont similaires, mais on constate qu’à l’instar de la concurrence, Google Translate se limite à un petit nombre de fonctions principales. Microsoft et Apple ont tenté de réduire l’écart avec un certain nombre de fonctionnalités pédagogiques, notamment des guides pour apprendre la prononciation de certains mots et expressions.

Conclusion

Que retenir de cet état des lieux ? En 2022, Google Traduction est le leader des applications mobile de traduction. La firme Moutain View se concentre sur des fonctionnalités phares et profite de l’implantation d’Android sur l’immense majorité des smartphones pour prospérer. Face aux traducteurs automatiques basés sur l’intelligence artificielle, dont l’impact sur les prestations professionnelles est mesurable, Google Traduction semble choisir une approche plus tournée vers le grand public avec des fonctionnalités utiles pour les touristes. Les résultats restent variables mais les dernières années ont montré une forte évolution, qui risque de se poursuivre dans les années à venir.


    MadameMonsieur