L’assurance qualité

Par Alice Judéaux | 2 avril 2021 L’assurance qualité

Ce mot très générique d’assurance qualité, regroupe l’ensemble des étapes qui vont nous permettre de livrer la meilleure traduction possible à nos clients.

Cette étape est d’autant plus importante que votre projet est volumineux.

Certaines des étapes de l’assurance qualité incombent au client, d’autres au chef de projets et d’autres au(x) traducteur(s).

L’assurance qualité commence avec un bon brief client

Lorsqu’un client consulte son chef de projet TradOnline pour une demande, celui-ci lui demande systématiquement les informations suivantes :

  • Quel est le contexte général de cette demande ? Qui est le public cible de ce document ?
  • Avez-vous un glossaire/une base de termes ?
  • Avez-vous des documents de référence ?
  • Y a-t-il des noms de produits qui ne doivent pas être traduits dans vos documents ?

Grâce à ces réponses, le chef de projet pourra briefer correctement le traducteur qui acceptera ce projet. Il est important que notre traducteur comprenne bien les enjeux et les besoins de notre client pour que sa traduction soit pertinente.

En fin de projet, notre chef de projet exportera le(s) document(s) dans le format initial et procédera à une dernière vérification visuelle avant livraison à son client. Cette vérification permettra notamment de vérifier que tout est bien traduit.

Traducteurs professionnels : l’assurance qualité au cœur de leurs préoccupations

Côté traducteur, celui-ci vérifie toujours que le domaine d’un document fait partie de son champ de compétences avant de l’accepter.

Par ailleurs, nos traducteurs travaillent avec des correcteurs orthographiques car même en étant un traducteur professionnel, l’erreur est humaine.

Dans 90% des cas nos traducteurs travaillent avec une mémoire de traduction (liée au client ou au secteur d’activité) qui leur apporte une garantie de cohérence terminologique supplémentaire.

Notons également qu’un traducteur professionnel acquiert au cours de sa formation la capacité de déceler tout risque de contre-sens. Ce n’est pas rare que nos traducteurs seniors nous envoient en cours de projet une liste de questions pour le client. C’est d’ailleurs un gage de qualité pour nos chefs de projets.

Par ailleurs, un traducteur qui aime son métier aura à cœur d’évoluer dans son poste au fil des ans. Formation continue, découverte de nouveaux outils, ajout de nouvelles prestations à son panel, etc. Nos traducteurs sont des ressources en mouvement !

La technologie au service de la terminologie

Avant de livrer son projet, le traducteur procède à un QA automatique (quality assurance) sur l’outil de TAO que nous utilisons : memoQ. Ce QA permet notamment de mettre en évidence :

  • Les problèmes de consistance de la terminologie, les termes interdits
  • Les segments où la cible est vide, les segments où la source et la cible sont identiques, les segments où le formatage de la source est différent de la cible (gras, italique, souligné)
  • La longueur des segments est scrutée : l’outil compare la source et la cible et nous alerte lorsque l’écart de mots entre les deux langues ne correspond pas au coefficient de foisonnement entre ces deux langues
  • Si la même traduction n’a pas été choisie par le traducteur pour un segment identique, il en est également informé. De manière plus générale l’outil de QA permet de comparer la traduction à la TM et au corpus Live Docs
  • Le format des nombres est scruté par rapport à celui qui est admis dans la langue cible, la ponctuation également, les espaces avant/après la ponctuation, les signes de ponctuation dupliqués, les doubles espaces, les majuscules en début de phrase, les balises, etc.
  • Il est possible également d’activer un autre correcteur orthographique dans le QA, pour une ultime vérification

Vous l’aurez compris, ce QA automatique est un véritable complément à la relecture effectuée par notre traducteur avant livraison du projet à notre client.

C’est pourquoi 95% des projets traités par TradOnline passent par notre outil d’aide à la traduction memoQ, pour cette raison de cohérence terminologique.

Voilà quelques informations sur l’assurance qualité. Si vous souhaitez compléter ce document, à vos plumes ! Et si vous souhaitez des informations complémentaires, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter via notre formulaire.


    MadameMonsieur