Dans les coulisses de la traduction de jeux vidéo

Par Alice Judéaux | 26 mars 2015 Dans les coulisses de la traduction de jeux vidéo

2

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir les coulisses d’une traduction de jeux vidéo. C’est un domaine très spécifique et vous allez comprendre pourquoi !

Le marché des jeux vidéo ne cesse de croître et les entreprises du secteur ne cessent de développer de nouveaux produits hautement technologiques. On dit même que ce secteur représente la première industrie culturelle au monde, devançant ainsi le cinéma ou la musique ! Le jeu vidéo est devenu un loisir de masse : un européen sur trois est adepte de la console…

Nous nous intéressons ici au processus et aux différentes contraintes liés à la traduction d’un jeu. Mais attention, il ne s’agit pas simplement de traduction mais bien de localisation, ce qui est beaucoup plus délicat !

Quelles sont les étapes de la traduction d’un jeu ?

Comme toujours dans la traduction, on travaille à flux tendus avec des délais extrêmement serrés, car il faut souvent récupérer le retard pris sur les étapes pré-traduction.

La traduction s’effectue généralement à partir de textes anglais, au préalable traduits du japonais (la plupart des jeux viennent du Japon).

Le projet commence avec la traduction des messages OST (on-screen text), également appelés ingame, ce qui inclut les menus, l’interface du jeu, les boîtes de dialogue, les messages d’erreur, d’aide et d’information, et dans certains cas les sous-titres des dialogues. La traduction doit être claire et concise, car ce sont les textes qui apparaîtront à l’écran et l’espace disponible est généralement très réduit. Le traducteur doit souvent jongler entre le manque de contexte et la restriction de caractères, et utilise parfois des abréviations voire raccourcit certains passages. Cela s’applique particulièrement à la Nintendo DS qui dispose d’un écran réduit.

1La traduction du script, la plus créative des étapes

La traduction du script audio arrive généralement après ou alors peut être faite en simultané avec le OST. Le traducteur doit alors savoir si les textes seront enregistrés (doublés) ou s’ils seront intégrés à l’écran avec des sous-titres. Dans le cas d’un texte destiné au doublage, le traducteur devra faire très attention à la fluidité et à la bonne prononciation de son travail.

La traduction d’un script audio exige donc un très fort degré de créativité. Cette créativité se reflète non seulement dans l’adaptation des dialogues, mais aussi dans l’adaptation des noms des personnages, des toponymes, des chansons, des fêtes propres à chaque culture, des noms d’armes, etc. Ces termes sont parfois des jeux de mots dans le texte d’origine qui doivent être maintenus dans la mesure du possible dans le texte final.

Si des éléments pouvant choquer le pays visé par la traduction apparaissent dans le jeu, c’est le rôle du traducteur natif d’en faire la remarque à son client. Sony aurait peut-être pu éviter de devoir retirer l’un de ses jeux du marché s’ils avaient fait appel au bon traducteur. (Produit comportant des références au Coran)

Dernier point à prendre en considération par le traducteur, et pas des moindres : le système de classification par âge PEGI (Pan-European Game Information, système européen d’information sur les jeux). Le traducteur devra adapter son vocabulaire selon la tranche d’âge ciblée par le jeu.

Dernière étape : le packaging et la notice

Arrive en fin de projet la traduction du manuel du jeu. Le traducteur doit faire en sorte que les instructions transmises au joueur soient précises et cohérentes, et surtout, il doit respecter scrupuleusement deux types de terminologie différentes : la terminologie constructeur (PS3, Xbox, Wii, DS, PC, etc.), et la terminologie du client, qui est souvent l’éditeur du jeu. Le manuel est très souvent accompagné du dos de boîte, ou « BoB » (« Back of box »). Il s’agit du texte qui sera imprimé sur la boîte du jeu. Le traducteur doit trouver la bonne formulation, le slogan qui suscitera l’intérêt immédiat du futur acheteur. Le traducteur fait également du marketing !

Petite confidence : s’il n’est pas nécessaire d’aimer la nature pour traduire un communiqué de presse pour CDC-Climat, en revanche les traducteurs spécialisés dans le domaine des jeux vidéo sont souvent des passionnés eux-mêmes. Il faut être un peu geek pour travailler sur ce type de projets 😉


    MadameMonsieur