Traduction et partenariat dans le secteur de l'art et du numérique

La rencontre avec Aurélie Jullien du Centre d'art Numérique du Cube date de plus de 3 ans. 

L'équipe de Trad Online souhaitait découvrir un nouvel environnement tout en apportant ses compétences dans un partenariat élégant avec un acteur associatif. Le Cube, par son positionnement singulier voire unique en Europe et par le fait que le numérique (matière que nous chérissons) soit son fuel quotidien était  donc pour nous une belle opportunité. 

En sortie du premier rendez-vous, tout est allé très vite. Nous avons mis en place les bases du partenariat (un savant mélange de mises à disposition de nos compétences linguistiques contre de la visibilité et quelques privilèges d'accès aux manifestations du Cube).

Nous avions débuté alors par la traduction des contenus relatifs au festival annuel du Cube (plaquettes, descriptifs, mails divers, etc.). Est ensuite venue la traduction en anglais du site internet, le Cube souhaitant accroitre sa visibilité en Europe et pour cela… un site en français n'est pas suffisant hélas (ou heureusement, tout dépend de l'angle d'analyse…). 

Comme souvent, la confiance se renforce avec le temps. Est arrivé alors ce beau projet de création de la Revue Le Cube décidé par l'équipe du Cube. Une revue numérique décapante (mais pourquoi diantre n'est-elle pas disponible sous format papier ??), rassemblant points de vue aussi pertinents que décalés, perspectives et entretiens sur un thème précis, en relation bien sûr avec le numérique. 

La première édition était proposée uniquement en français. Les deux éditions suivantes ont été bilingues, français et anglais. 

La troisième édition traitant du thème de "La confiance à l'heure du numérique" a été lancée il y a quelques jours. Un bien beau projet qu'Evelyn, chef de projet traduction chez Trad Online, nous commente avec le sourire : 

"J'aime bien gérer des projets de traduction dans des domaines techniques, juridiques ou autre mais j'avoue, c'est quand même bien sympa de recevoir des contenus très littéraires, parfois même philosophiques et d'échanger non pas uniquement sur des mots avec les auteurs ou les traducteurs mais aussi sur des idées, points de vue et nuances fines des langues".

Des articles à traduire titrés "L'art Causa Mentale – Du visible à l'invisible et de la réalité à une réalité… autre" ou encore "Une éco-esthétique de la confiance" ne sont pas notre matière quotidienne… Laissons la parole à Simon, traducteur (voire passeur créatif) qui s'est illustré en traduisant haut la main la réflexion de tous ces auteurs : " J’ai traduit les articles pour les deux dernières Revues du Cube, ce fut un travail dur mais très intéressant, ce sont des textes qui sortent de l’ordinaire et c’est toujours un plaisir de pouvoir les partager avec le public anglophone ! "

Aurélie Jullien, chargée de communication multimédia au Cube, nous donne aussi  son retour sur ce projet : "Je tenais à remercier toute l'équipe de Trad Online pour son implication dans son partenariat avec Le Cube. C'est toujours un plaisir de travailler avec vous ! Nous avons eu les retours des auteurs concernant les textes, ils sont très satisfaits de la qualité de la traduction. Evelyn, merci à vous et vous transmettrez au traducteur !"

Ça fait plaisir non ? Ce serait mentir de dire que tous les projets se passent comme cela. Mais dans ce cas précis, un contenu de qualité qui donne envie d'être lu de fond en comble (et qui a été diffusé à toute l'équipe en interne), des traducteurs qui s'éclatent, un interlocuteur enthousiaste… c'est Byzance. 

Merci encore au Cube de nous oxygéner les neurones. Et vivement la prochaine édition.