Projet Criteo

Projet Criteo

Dans le cadre d’un projet de traduction pour Criteo, TradOnline a repoussé toujours plus loin les limites de l’impossible sans sacrifier la qualité. Fin 2014, nous avons été contactés pour une mission très spéciale : traduire un document de 500 mots en plusieurs langues. Jusque-là, rien d’inhabituel me direz-vous. Nous parcourons la liste des langues demandées. Et là, je crois que nous avons recompté plusieurs fois pour être sûrs : 32 langues ! Dont certaines particulièrement rares pour nous : vietnamien, grec, estonien, bulgare, hébreu…

64 traducteurs, 32 langues, 1 semaine, et la meilleure qualité possible

Notre processus qualité est clair et immuable : sauf accord particulier avec notre client, nous procédons systématiquement à une traduction suivie d’une révision par un 2e traducteur. Ce qui, si vous avez bien suivi, représente une équipe de 64 traducteurs à gérer… en une semaine. Techniquement une traduction de ce volume ne prend que quelques heures (et environ 30 minutes pour la relecture), mais il nous fallait être sûrs de la disponibilité de nos traducteurs préférés – surtout dans les langues rares où notre équipe est volontairement réduite, étant donné que nous les sollicitons très peu de fois par an. Nous avons donc considéré qu’une semaine était un délai raisonnable pour livrer la meilleure qualité possible, avec les bonnes personnes, dans toutes les langues.

A cœur vaillant rien d’impossible, nous procédons donc immédiatement à la mise en place d’une organisation adaptée. Pour ne pas surcharger une seule personne, 2 chefs de projet ont travaillé côte à côte, ce qui est inhabituel mais a très bien fonctionné : les langues ont été divisées en deux listes, et chaque chef de projet a pris en charge 32 traducteurs. Mais même en répartissant le travail ainsi, il est courant que les contenus nécessitent une petite explication de texte, et l’on peut être certain qu’une question posée par un traducteur sera posée 31 fois par tous les autres si l’on ne réagit pas assez vite, car ceux-ci vont forcément se heurter aux mêmes difficultés. Or parfois nous n’avons pas de réponse immédiate à fournir, et les questions peuvent affluer les unes après les autres !

Notre arme secrète pour ce type de projet est notre abonnement à Google Apps for Work, dont nous utilisons essentiellement la fonction Documents. Nous mettons en place un fichier partagé entre tous les traducteurs et notre client. Ce document devient le seul espace où les questions peuvent être posées, ceci permettant de prévenir une avalanche d’emails (imaginez juste 4 petites questions, multipliées par 64 traducteurs). Les questions sont modérées par le chef de projet, qui devient ici un grand chef d’orchestre et se charge de relancer les uns et les autres quand il y a un blocage ou une ambiguïté.

Aujourd’hui, nous sommes plutôt fiers d’avoir mené cette mission à bien, et à ce jour Criteo détient le record du nombre de traductions demandées en parallèle. Seul petit regret, deux langues ont été oubliées et nous ont été demandées deux semaines plus tard pour ce même contenu ; nous aurions pu amener le record à 34 ! En tout cas si nous dépassons 32 langues au cours d’un prochain projet de traduction, promis nous vous consacrerons un article. Mais ne vous bousculez pas trop quand même.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *