TradOnline célèbre la diversité en cette période de fin d’année en vous proposant les témoignages de quelques-unes de nos traductrices qui nous expliquent comment sont fêtés Noël et la Nouvelle Année dans leurs pays respectifs. Que la fête soit essentiellement religieuse, qu’elle soit une occasion de passer du temps avec son amoureux ou ses amis, la fin de l’année revêt différents aspects dans le monde. Certaines choses sont cependant les mêmes partout : les fêtes de fin d’année nous permettent de nous réunir avec nos êtres chers et de partager de bons plats et de s’amuser!

winter holidays koreaLa Corée : la fête, le romantisme et le partage !

Pour les Coréens, Noël n’est pas une fête de famille comme en France. Il est vrai que les enfants attendent du Père Noël qu’il leur apporte un cadeau mais à part cela, il n’est pas habituel de passer le Noël en famille. Les chrétiens vont à la messe et les autres font la fête et se donnent des cadeaux entre amis ; quant aux amoureux, ils passent souvent une soirée romantique. Souvent les gens font une fête de Noël-Fin d’année regroupée mais ils pensent aussi beaucoup aux personnes démunies. En fin d’année, il y a partout des incitations pour aider ceux qui sont dans le besoin.

Bref, Noël pour les Coréens, c’est la fête (souvent entre amis), le romantisme et le partage !

Ji-Young Hamayon

Russie : les traditions anciennes, les nouvelles, les mets !

winter holidays russiaEn Russie, la fête la plus importante de l’année est le Réveillon de Nouvel An. Les Russes célèbrent également Noël, mais en fait le 7 janvier puisque l’Eglise orthodoxe Russe suit le calendrier julien. C’est pourquoi nous avons la chance d’avoir environ 10 jours de vacances officielles qui vont du 1er au 10 janvier. Nous avons également une fête bizarre appelée le « Vieux Nouvel An », qui est une fête traditionnelle informelle, célébrée au début de la nouvelle année du calendrier Julien. Elle a lieu le 14 janvier du calendrier grégorien, et de nombreuses personnes font la fête ce jour-là également.

Comment les Russes passent-ils cette période de fêtes ? Nous avons bien sûr un sapin de Nouvel An et nous le décorons de multiples objets : des boules de verre brillantes, des étoiles, des figurines d’oiseaux et d’animaux, des bonbons et des lumières. Le jour du Réveillon, nous cuisinons d’énormes quantités de mets savoureux, suffisamment pour durer une semaine voire plus, y compris des plats quelque peu étranges comme le « Hareng sous son manteaux de fourrure » (une salade de hareng, pommes de terre, betteraves et mayonnaise) et de la « gelée de viande ». Vous pouvez regarder cette vidéo pour avoir une idée de ce que sont ces plats typiques:

Deux figurines sont généralement posées sous le sapin : Grand-père Gel qui porte un long manteau de fourrure bleu ou rouge, un chapeau de même couleur et des bottes en feutrine et sa petite-fille, la Jeune Fille de la Neige, à la longue tresse blonde et également vêtue de fourrure. Ces deux personnages féériques rendent visite aux enfants aux environs de minuit. Bien sûr Grand-père Gel a parfois les yeux qui vous semblent étrangement familiers et la Jeune Fille de la Neige ressemble à la collègue de votre maman, Irina Petrovna, mais qu’importe si vous recevez le cadeau dont vous avez rêvé toute l’année !

Pour ce qui est des adultes, la tradition est de se réunir devant le poste de télévision et de regarder les vœux du Président ; ceci se passe environ 10 minutes avant minuit. Le Président Russe s’adresse à la nation, prononce un court discours portant sur les événements de l’année écoulée et remercie le people pour son soutien. Après le discours, l’horloge de la Tour Spasskaya du Kremlin apparait avec le décompte des dernières secondes avant minuit. Tout le monde boit du champagne, se félicite et se souhaite la bonne année. A votre santé et bonne année !

Sophia Shishatskaya

Suède : de la lumière dans la nuit noire

winter holidays sankta luciaSi la Suède est relativement peu religieuse, nous n’en aimons pas moins nos traditions de Noël. Que vous soyez croyant ou pas, vous pouvez participer, et ceci est peut-être plus simple puisque le nom de la fête en suédois n’est pas en lien avec le Christ. Nous avons conservé le terme de Jul de notre passé Viking. L’esprit de Noël commence à se faire sentir dès le début décembre. Toutes les fenêtres, à la maison et au travail, sont décorées d’étoiles et de bougies électriques pour illuminer la nuit qui arrive très tôt dans la journée. Nous avons également un chandelier spécial de l’Avent de quatre bougies, pour chaque dimanche de l’Avent.

Le 13 décembre c’est la fête de la Sainte Lucie, célébrant la lumière. Les enfants et adolescents s’habillent de blanc et portent des bougies ; quant à Lucie, elle porte une couronnes de bougies sur la tête. Ils chantent et apportent du café, des gâteaux au safran et du pain d’épices

Ensuite c’est la période de julafton (la veille de Noël) où chacun passe du temps en famille (souvent la famille élargie). L’arbre de Noël a été décoré de nombreuses bougies et les cadeaux attendent d’être distribués. Nous faisons un gigantesque repas, un smörgåsbord suédois typique composé d’un jambon de Noël (pas de dinde en Suède) et de différents types de hareng et de saumon, des boulettes de viande, des saucisses et d’autres mets typiques. Et pour se désaltérer: de la bière jul et du snaps (une sorte de vodka) pour les grands et une boisson non alcoolisée pour les enfants le julmust. De toutes les traditions qui se poursuivront jusqu’à Tjugonda Knut en janvier lorsque le sapin est jeté, pour nous l’aspect le plus agréable de Noël est la fête de la lumière avec toutes les bougies et les décorations, et passer de bons moments avec sa famille et ses amis. Bonne Jul !

Carin Soussi-Engman and Marie Olsson

Brésil : une fête avec de nombreux mets et de la lumière

winter holidays brazilNoël est une fête traditionnelle au Brésil. A la fin de novembre les gens décorent leurs maisons et mettent de petites lampes de couleur dehors, ce qui illumine encore plus les villes à cette période de l’année. La tradition de décorer des sapins de Noël et de construire des crèches (appelées “presépios”) est également très suivie. Les personnes croyantes ne ratent pas la Messe de minuit (“Missa do Galo”) la veille de Noël, ensuite elles retournent chez elles pour le Ceia de Natal ou repas de Noël.

Il s’agit d’un repas important qui dure jusqu’à l’aube ! Souvent il se compose de fruits, de noix, de dinde, de “chester” (un chapon), de “panetone” (un gâteau Italien) ou sa version chocolat, “chocotone”, et d’autres spécialités dont ma préférée est le “bolinho de bacalhau” (un mets frit à base de poisson et de pommes de terre). Le repas s’accompagne de vin, et, plus souvent de nos jours, de bière. Pendant cette veille de Noël, les enfants attendent “Papai Noel” (le Père Noël) qui apporte les cadeaux. Je me souviens de mon enfance quand je me réveillais le matin en me demandant ce que le Père Noël m’avait apporté. Noël est fêté quand c’est l’été au Brésil, c’est pourquoi des mets plus légers seraient plus recommandés. Toutefois, ma maman a toujours essayé de conserver certaines des traditions héritées de nos ancêtres Portugais, Italiens et Français. C’est pourquoi les marrons, le vin, le “rabanadas de vinho” (du pain mouillé au vin et passé dans des œufs battus, ensuite frit et recouvert d’un mélange de sucre et de cannelle), du “turinois” (une crème sucrée faite de marrons et de chocolat) et la “bûche de Noël” sont toujours présents sur la table de notre réveillon.

Contrairement à ce qui se passe en Europe et en Amérique, les concerts et chœurs de Noël ne sont pas habituels au Brésil. On entend des chants de Noël principalement dans les centres commerciaux ; ce sont des enregistrements traduits ou adaptés en Portugais. Les plus connus sont “Bate o Sino” (Jingle Bells), “Noite Feliz” (Douce Nuit), “Então é Natal” (Happy Xmas).

Si les gens fêtent Noël à la maison, pour Nouvel An ils vont généralement faire la fête ailleurs. La Nouvelle Année est célébrée avec des feux d’artifice. Au Brésil, le feu d’artifice le plus célèbre est celui tiré sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, qui est envahi de touristes en provenance du Brésil et du monde entier à cette période de l’année.

Tatiana Perry