Commission européenne : concours annuel pour traducteurs débutants

Par Alice Judéaux | 27 septembre 2017 Commission européenne : concours annuel pour traducteurs débutants

Chaque année depuis 11 ans, la Commission européenne organise en septembre un concours ouvert aux traducteurs en herbe. Le thème de ce concours porte cette année sur les 60 ans de la signature du traité de la Communauté européenne.

 

Juvenes Translatores : une initiative de la Commission européenne

C’est le service traduction de la Commission européenne qui est à l’initiative de ce concours Juvenes Translatores (en latin bien sûr !).

Quoi de plus logique qu’un concours du meilleur traducteur dans l’instance qui représente la diversité des langues européennes ? D’autant plus que la Commission européenne est également très investie en matière d’acquisition de talents chez nos jeunes.

Le but de ce concours, ouvert uniquement aux jeunes de 17 ans, est véritablement d’encourager les jeunes Européens à apprendre les langues à l’école au cours de leurs cursus et éventuellement à créer des vocations.

Les inscriptions se font sur le site suivant : http://ec.europa.eu/translatores jusqu’au 20 octobre.

Après validation des dossiers, les candidats sélectionnés pourront se présenter au concours le 23 novembre prochain.

Le concours est ouvert dans 152 combinaisons de langues impliquant en langue source et cible les 24 langues officielles de l’UE.

La remise des prix aura lieu en avril 2018 suite aux délibérations des traducteurs de la Commission européenne.

 

Quel bénéfice pour TradOnline ?

TradOnline soutient largement cette initiative, car elle permet d’une part de faire connaître le métier de traducteur et d’autre part d’expliquer aux jeunes les spécificités de ce métier.

Le site de la Commission européenne qui relaie l’événement est très pédagogique, les qualités d’une bonne traduction professionnelle y sont largement détaillées.

J’invite d’ailleurs toute personne novice en matière de traduction à consulter cet article dont le contenu est très juste.

Devant la concurrence accrue des agences de traduction low-cost et l’utilisation croissante d’outils de traduction automatique gratuits en entreprise, le message de la Commission européenne représente un bon coup de pouce pour soutenir les spécificités du métier de traducteur.

Quelques extraits du site :

« Une bonne traduction doit produire sur le lecteur le même effet que le texte original. »

« Les traducteurs doivent parfois imaginer de nouvelles expressions pour décrire des notions qui n’ont pas d’équivalent dans leur langue. »

« Il ne suffit pas de rechercher un mot dans le dictionnaire pour en trouver la traduction. »

Pour consulter l’article intégral, c’est par ici !

Pour terminer, je citerai un extrait du carnet de route de la Commission européenne :

« Europe must encourage people to embrace each other’s culture, as this can have the knock-on benefits of raising awareness of people’s own culture and attitudes while improving cooperation across language and cultural boundaries. »


    MadameMonsieur