La question n’est pas simple car on ne dénombre pas moins de 81 langues différentes en Chine !

Le han, qui est aujourd’hui la langue nationale du pays, n’est pas loin d’être la langue la plus parlée dans le monde.

Mais s’il existe autant de dialectes en Chine, c’est qu’il existe de très nombreuses minorités. Car 49 des 81 langues parlées en Chine portent le nom de la minorité ethnique les utilisant.

Ces langues sont extrêmement différentes les unes des autres par certains aspects, mais il est tout de même possible de les classer en 4 grandes catégories : les langues sino-tibétaines, les langues altaïques, les langues austronésiennes et les langues indo-européennes.

 

Les langues sino-tibétaines

Il s’agit des langues parlées en Asie. Cette famille regroupe les langues sinitiques (dites chinoises) et les langues tibéto-birmanes.

Le han fait partie de ce groupe et il est parlé par 95,5 % de la population en Chine.

3 % de la population chinoise parle une autre langue de ce même groupe, qui regroupe donc 98,5 % de la population chinoise à lui tout seul.

 

Les langues altaïques

Interrogeons-nous d’abord sur l’origine de ce nom. Il s’agit d’un dérivé de l’Altaï, une chaîne de montagnes qui traverse l’Asie centrale. Chine, Russie, Mongolie et Kazakhstan sont traversés par l’Altaï.

Les langues altaïques comportent de nombreuses similitudes aussi bien lexicales que typologiques.

Deux raisons pourraient expliquer ces similitudes : la présence historique d’une langue commune ayant évolué différemment selon les pays, ou la présence de contacts entre les individus de ces pays, ce qui aurait eu pour conséquence un brassage des langues et l’appropriation d’éléments communs.

Trois sous-groupes de langues forment les langues altaïques : les langues turques, les langues mongoles et les langues toungouses.

Au total, 1,5 % de la population chinoise parle les langues altaïques.

 

Les langues austronésiennes

Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, ce groupe de langues rassemble des dialectes allant de l’Océan Indien à l’Océan Pacifique en passant par Taiwan.

Quatorze des langues austronésiennes sont parlées en Chine, soit par 0,035 % de la population.

 

Les langues indo-européennes

Les langues de ce groupe ont une langue préhistorique commune appelée l’indo-européen commun.

L’albanais, les langues balto-slaves, l’arménien, les langues celtiques, les langues germaniques, les langues indo-iraniennes, les langues helléniques et les langues italiques font parties de ce groupe.

En Chine, on retrouve le russe et le tadjik parlés par 0,0026 % de la population, soit une extrême minorité.

 

Comme vous pouvez le voir, le chinois est donc un mythe puisqu’en réalité il existe une multitude de langues parlées en Chine !

 

Quelle langue privilégier pour votre site internet ?

Je vous l’accorde, dur dur de s’y retrouver quand on est néophyte et que l’on veut que son site internet parle au plus grand nombre !

Rassurez-vous, la plupart de ces langues étant extrêmement minoritaires, le choix ne se fait qu’entre 3 variantes.

Voici les 3 formes de chinois écrit que nous traitons :

– le chinois mandarin de Chine continentale qui est écrit en caractères simplifiés,

– le chinois mandarin de Taiwan, qui est écrit de façon traditionnelle et qui est plutôt soutenu,

– le chinois cantonais de Hong Kong, qui est également écrit en caractères traditionnels mais dans une forme plus proche de la langue parlée cantonaise, c’est à dire avec beaucoup d’anglicismes, et donc peu adapté à une forme écrite.

 

Et si vous êtes perdu face à la complexité de ce pays, faites-nous confiance, nous sommes là pour vous accompagner au mieux dans votre projet d’internationalisation vers la Chine !

Contactez-nous dès aujourd’hui 😉

(Visited 651 times, 1 visits today)