Si vous êtes friand d’expériences originales, vous n’allez pas être déçu !

Certaines de ces fêtes sont même devenues totalement incontournables au niveau mondial.

Je n’en dis pas plus et vous laisse les découvrir 😉

 

le jour de la marmotte

Groundhog Day : la journée de la marmotte

Le 2 février en Amérique du Nord, jour de la Chandeleur, les Canadiens et certains américains inspectent l’entrée d’un terrier de marmotte. Drôle de coutume me direz-vous !

Quel est le sens de cette tradition ? Si le temps est couvert et que la marmotte ne voit pas son ombre, alors la fin de l’hiver approche. Si en revanche elle est effrayée par son ombre et retourne dans son terrier alors l’hiver durera 6 semaines de plus.

Il semblerait d’ailleurs que cette coutume soit originaire d’Europe, car on retrouve des traditions similaires en France notamment, dans les Pyrénées. En revanche à chaque culture son animal, et dans le Bigorre, comme il n’y a pas de marmotte, on surveillait les ours !

C’est le film « Un jour sans fin » avec Bill Murray qui fit connaître cette fête au grand public en 1993.

Le plus célèbre Groundhog Day a lieu à Punxsutawney en Pennsylvanie.

Il s’agit d’une journée de connexion avec la nature plus qu’une grosse fête alcoolisée. Avis aux biologistes en herbe !

 

fête des couleurs

Holi, la fête des couleurs en Inde

Cette fête hindouiste marque la fin de l’hiver et le début du printemps. On fête Holi du nord au sud de l’Inde, mais avec une plus forte intensité à Mathura, ville de naissance de Krishna.

Concrètement, le jour de Holi, tout le monde se jette de l’eau colorée et des poudres colorées dessus.

Mais d’où vient cette tradition ? Holi vient de Holika, une divinité de la mythologie indienne. Holi symbolise donc la victoire du bien sur le mal ainsi que l’arrivée du printemps et la fertilité qui en découle.

Le début des festivités de Holi commence par un immense feu de bois, symbole de la crémation de Holika et de la victoire du bien sur le mal.

C’est le jour suivant que commence la fête des couleurs.

Mais pourquoi toutes ces couleurs d’ailleurs ? Le vert symbolise l’harmonie, le bleu la vitalité, l’orange l’optimisme, le rouge l’amour et la joie. C’est une journée de fête ou tout le monde est invité à danser, chanter, manger et partager.

 

la tomatina bunol

Tomatina : la fête des tomates espagnole !

Cette fête a lieu dans la ville de Buñol en Espagne, le dernier week-end d’août.

Le concept est simple, la ville déverse à cette occasion 150 à 170 tonnes de tomates dans les rues !

Mais pourquoi donc se jeter des tomates à la figure ? Cette fête trouve son origine en 1945, lors d’un défilé traditionnel dans la ville de Buñol. Au cours de ce défilé, il y aurait eu une bagarre générale. S’il n’y avait pas eu un primeur sur la place centrale de cette petite ville, la Tomatina n’existerait toujours pas ! Cette bagarre aurait vite dégénéré en combat de légumes, au grand dam de l’épicier du coin.

Tout le monde ayant bien dû s’amuser cette année-là, ils vinrent l’année d’après avec leurs propres tomates. Et c’est ainsi que la Tomatina est née !

Aujourd’hui c’est une fête tellement populaire que la ville s’organise pour stocker les fameuses tomates 48 heures avant la bataille, dans une chambre froide. Le but étant d’atteindre une maturité suffisante pour que les tomates ne soient pas trop dures pour ne blesser personne.

Le jet de tomate dure 1 heure seulement, mais la fête se poursuit sur le week-end.

 

Le rassemblement de « Burning Man » dans le désert de Black Rock, Nevada

Il s’agit d’un rassemblement d’artistes sur 8 jours, de fin août à début septembre (Labor Day inclus), dans le désert de Black Rock, Nevada. Au cours de ce rassemblement artistique festif, un grand mannequin en bois est brûlé, d’où le nom de « Burning Man ».

Des milliers d’artistes laissent libre court à leur imagination pour créer une ville éphémère, le temps d’une semaine. Pour participer à Burning Man, il faut soit être un artiste, soit être bénévole. Il est impossible d’être un participant passif, ceci va à l’encontre de la philosophie des créateurs de l’événement.

Les organisateurs de ce rassemblement proposent un thème différent chaque année. En général, il y a matière à philosopher. En 2018 par exemple, le thème portera sur I, Robot, un recueil de science-fiction d’Isaac Asimov.

 

La fête de l’eau : Songkran, Thaïlande

La prochaine édition aura lieu le vendredi 13 avril 2018. Cette fête a toujours lieu durant la période la plus chaude de l’année.

La fête de l’eau est un jour férié en Thaïlande. Au cours de ce rituel, on se purifie de nos péchés de l’année passée.

Traditionnellement ce jour-là on verse un peu d’eau parfumée dans les mains des aînés, par respect. Et avec le temps, cette tradition s’est transformée en gigantesque bataille d’eau notamment dans les grandes villes ! Si vous avez peur de l’eau, évitez donc la Thaïlande et Bangkok ce jour-là, car si vous êtes touriste, vous serez particulièrement ciblé.

À l’inverse, de plus en plus de tour operators proposent aujourd’hui des circuits pour Songkran.

Alors, avis aux amateurs !

 

J’espère que ce petit recueil de fêtes atypique vous aura plu.

Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager 😉

(Visited 58 times, 1 visits today)
Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone